Nature et Patrimoine de Moissat

Transcription visite de l'église de Moissat Bas en 1845

 Nous avions publié un document rapportant la visite inventaire de l'église de Moissat Bas Document original. Ce document daté de 1845 a été transcrit par Maurice Jaffeux afin d'en faciliter la lecture

 

 

TRANSCRIPTION DE PROCES VERBAL DE LA VISITE DE L'EGLISE DE MOISSAT-BAS EN 1845

 

Aujourd’hui 19 juin l’an mil huit cent quarante Cinq 1845, nous Christophe jannat (ou Gannat) ….

Avons procédé, ainsi qu’il suit, à la visite de l’église de Moissat-Bas

Et de ses dépendances, dans le canton de Vertaizon.

            Après avoir adoré le très-Saint Sacrement et invoqué les lumières de l’Esprit-Saint, nous nous sommes immédiatement occupés de notre opération dans l’ordre

suivant :

§ 1er

Dimensions de l’église, sa forme et son état.

            L’église a 24 mètres de longueur, et 9 mètres de largeur.

            Elle se compose, indépendamment du chœur, d’une nef, de deux collatéraux

                                                                                                de deux chapelles et

de trois autel ; savoir : le maître-autel sous le vocable de St Pierre

 le premier autel du coté de l’épitre  dédié à St Eutrope, le second autel du coté de

l’évangile dédié à la Ste Vierge (1)

            L’église nous a paru de construction romaine bisantine

elle en porte les caractères sans la coupole sans les pleins et  doubles cintres

       on croit qu’elle remonte au 11ème siècle.

 

----------------------------------------------------------

(1) : La chapelle au nord du chœur est dite dédiée à la Ste Vierge, alors que nous disons actuellement que c’est l’autel Ste Anne, la mère de la Vierge.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-2-

Sa solidité ne laisse rien à désirer

Son état de décence est satisfaisant

            Le chœur est séparé de la nef par une balustrade en

bois d’un mauvais goût qui sert de table de

communion. (1) 

Il y a dans l’église un tronc à Ste Philomène dont le produit

est presque nul. (2) 

§2

Etat des autels, des fonds-baptismaux, des confessionnaux

et de la chaire.

            Le tombeau du maîte-autel est en bâtisse avec revêtement en

bois peint marbré, terminé par une grosse pierre en g…

D’une longueur de 2 mètres sur une largeur de 60

cm surmonté d’un gradin. La pierre sacrée n’est…

que celle que nous venons de décrire mais …

semble avoir été coupée par un bout nous

avons engagé monsieur le curé à se procurer une p…

facile fine et à l’installer au milieu de l’ancienne.

Nous l’avons, du reste, trouvée couverte des trois nappes prescrites par le Rituel.

            Le tabernacle est en bois doré à colonnes corinthiennes ayant

pour sujet à la porte notre seigneur sous la figure (le)

bon pasteur.

La porte ferme à clef, et le revêtement intérieur est conforme aux règles canoniques.

            Le tombeau de l’autel du coté de l’épitre

est en bois peint gris-blanc ayant dans les filets d’une

longueur d’un mètre 70 centimètres sur une largeur de 66 cm

surmonté de 3 gradins, la pierre sacrée est au levant.

Elle est pourvue de reliques et nous y avons apposé le sceau

épiscopal.

 

---------------------------------------------------------------

(1) : La balustrade métallique actuelle est donc postérieure à 1845 ;

(2) : Les fidèles n’étaient pas plus généreux en ces temps qu’aujourd’hui !

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-3-

            Le tombeau de l’autel du coté de l’évangile

est en bois peint (gris) d’une longueur d’un mètre 78

cm, une largeur de 66 cm

surmonté de trois gradins, la pierre sacrée est au leve…

elle est pourvue de reliques et nous y avons apposé le sceau

épiscopcal.

            Les fonts-baptismaux sont placés à l’entrée occidentale de l’église

au bas de ……….latérale du midi                   ; Ils sont dans

Un état décent et propre.

Ils sont pourvus de piscine(1), bassin, chrémières(2) en étain

-----------------------------------------------------------

(1) Piscine : cuve aménagée sous un baptistère ;

(2) Chrémière : récipient destiné à contenir le Saint Chrême, onction à base d’huile d’olive servant à différentes cérémonies religieuses ;

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-4-

de vases pour verser et recevoir l’eau baptismale, et d’une ferrure fermant à clef.

            La chaire, placée au milieu de l’église est adossée au

premier pillet méridional en sortant du chœur. (Elle) est aussi

fort simple mais propre.

            Le confession            al régulièrement placé et pourvu de grilles est assez propre

dans sa simplicité.

 

§3

Sacristie.

            La sacristie a son entrée au midi en sortant du chœur. Elle

forme comme deux compartiments dont la superficie totale envoisine

17 m2. Elle est pourvue d’une commode et

de deux armoires fort simples.

  §4

Vases sacrés, ameublement, linges et ornements de l'Eglise.

Art. 1er

Vases sacrés et ameublement.

            2 Calices un en argent, l’autre à pied en cuivre argenté,

la patène(1) et les coupes dorées à l’intérieur, la patène et la

coupe du petit calice seront redorées en 1847 ;

            1 Ciboire(2) le pied en cuivre argenté, la coupe en argent.

                        Cette coupe sera redorée en 1946.

            1 Ostensoir(3) avec pied et tige en cuivre argenté, la gloire en argent,

le croissant doré, mais il sera redoré en 1847 ;

               Burettes 2 paires en étain ;

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-5-

            2 Clochettes une en cuivre doré ;

            1 Encensoir un peu argenté ;

            1 Petite piscine d’autel en fayence ;

            2 Missels un grand en assez bon état, un petit ibidem ;

            2 Pupitres de Missel

            1 Antiphonier(4) in 4° bon état ;

            1 Graduel(5) ibidem ;

            1 Diversi-Cantus( ?) ibid. ;

            1 Processionnal ( ?) ibid. ;

            2 Rituels(6) un grand avec vieille édition, un petit ;

            1 Evangile en bon état ;

Le pupitre du chœur est en bois peint d’un travail simple mais

assez propre ;

            Carton d’autel 2 peintures une avec encadrement à

baguettes ….

            1 Carton pour la bénédiction du St-Sacrement et pour les intonations à

L’autel

            5 Croix d’autel 4 en cuivre, une en bois

            2 Chandeliers en cuivre ……………….

            2 Lampes en cuivre, une vernie et l’autre argentée ;

            3 Croix processionnelles en cuivre argenté, l’une d’elles avec

gloire, l’image du christ ;

            2 Bénitiers l’un en cuivre argenté, l’autre en étain ;

            1 Représentation pour les offices des morts en bois ;

----------------------------------------------------------

(1) Patène : vase sacré, généralement en forme de plat, destiné à recevoir l’hostie pendant la messe ;

(2) Ciboire : vase sacré ou l’on conserve les hosties dans le tabernacle ;

(3) Ostensoir : pièce d’orfèvrerie où le prêtre place l’hostie consacrée pour l’exposer à l’adoration des fidèles ;

(4) Antiphonier : livre de chants liturgiques ;

(5) Graduel : aussi livre de chants liturgiques ;

(6) Rituel : livre liturgique dans lequel sont codifiés les rites à suivre ;


PAGE-6-

Art. 2.

Ornements et linges de l’Eglise.

Ornements composés de chasuble, étole, manipule(1), voile, et bourse au nombre

de 10 savoir :

            3 Blancs un neuf, 2 en assez bon état ;

            2 Rouges en bon état ;

            1 Vert en bon état ;

            1 Violet ibid

            2 Noirs un usé, un en étoffe de laine dont nous

                                    avons autorisé l’usage ;

            1 Cendré en bon état ;

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-7-

            3 Etoles pastorales mi usées, excepté une ;

            1 Voile pour l’exposition du St-Sacrement ……….

            2 Dalmatiques(2) pour les enfants, presque usées ;

            7 Chappes(3) 2 blanches, 2 vertes, 1 rouge, 1

violette, 1 noire généralement en bon état ;

            1 Dais en bon état ;

            2 Bannières ibid. ;

            3 Etendards mis usés ;

            1 Drap mortuaire mi usés ;

            2 Rideaux propres ;

            3 Couvertures d’autel propres ;

            8 Enveloppes            des croix et chandeliers

            14 Voiles des saints

            12 Corporaux(4) généralement médiocres ;

            3   Purificatoires(5) ibid. ;

            12 Amiets( ?) en assez bon état ;

            20 Aubes 14 pour les chantres ou les enfants de chœur ibid. ;

            6   Rochets(6) ibid. ;

            (5) Nappes d’autel ibid. ;

            24 Garnitures d’autel ibid. ;

            30 Manuterges(7) ibidem ;

            6   Nappes de communion

            Tous les objets ci-dessus spécifiés, sont portés aux articles

                                                                                                            de l’inventaire du

mobilier de l’Eglise, à la date du                                                que nous nous sommes

fait présenter, et dont une ampliation nous a été remise pour être jointe au

présent procès-verbal.

--------------------------------------------------------------

(1) Manipule : sorte de brassard porté par le prêtre à l’avant bras ;

(2) Dalmatique : vêtement à manches courtes ;

(3) Chappe ou Chape : sorte de cape aux bords très larges que le prêtre prenait notamment pour les Vêpres et à la fin des enterrements, pendant le « Libera » ;

(4) Corporal : linge de lin bénit que le prêtre étend sur l’autel pour y déposer le calice et l’hostie pendant la messe ;

(5) Purificatoire : linge avec lequel le prêtre essuie le calice à la fin de la messe ;

(6) Rochet : surplis à manches étroites ;

(7) Manuterge : linge avec lequel le prêtre s’essuie les doigts au moment du lavabo de la messe ;

--------------------------------------------------------------

  §5

Clocher et Cimetière.

            Le clocher est placé au dessus du transept, reposant sur la

coupole, il est en forme carrée à ouïes, pleins cintres.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-8-

            Le Beffroi(1) est en bois dur d’une solide construction ;

            Il y a 2            cloches, l’une d’environ 750 Kilos et l’autre 150 ;

            La toiture du clocher est en tuiles creuses, reposant sur

une charpente en bon état.

            Le cimetière est entre les deux paroisses du haut et du bas Moissat.

---------------------------------------------------------

(1) Beffroi : bâti en charpente construit dans un clocher, servant à supporter les cloches ;

---------------------------------------------------------

  §6

presbytère.

            Le presbytère, quant à sa construction, nous a paru solide.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-9-

quant à sa distribution elle laisse à désirer, et néanmoins il est

assez convenable pour l’habitation d’un prêtre.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-10--

§8.

Fabrique

            Le Conseil de Fabrique ayant été convoqué extraordinairement à l’occasion de

notre visite, nous avons présidé la séance tenue aujourd’hui, et nous avons cons-

taté les résultats ci-après :

            1°. Que le Conseil constitué par ordonnance de Mgr l’Evêque de Clermont

                        et par arrêté de M. le Préfet de la même année

se trouve régulièrement (agavisé ?)                                    et se compose

maintenant de MM. Begon pierre, blateyron guillaume, gras

jean, Reignat antoine et claude (duchéret), indépendamment

de mm leger ou lager (lagère ?) étienne, campagne pierre, maire, membre

de droit.(1)

            Mr le curé président du conseil, m le maire secrétaire.

            Le renouvellement triennal aura lieu le dimanche de quasimodo(2)

1847, époque où Reignat et Ducroix cesseront leurs fonctions,

            2°. Que le bureau est            régulièrement organisé, et se compose

de MM.Begon, Reignat, Blateyron avec m le curé membre de droit,

m blateyron président du bureau, m le curé

secrétaire et m Reignat trésorier.

M.

            Le renouvellement annuel aura lieu le dimanche de quasimodo de……..

époque où d’après le tirage au sort fait en notre présence

m Begon cessera ses fonctions, m Blateyron …………..

et monsieur Reignat en 1848,

                                                que les Registres des

délibérations, incomplètement tenus jusqu’à ce jour

le seront avec soin dans la suite.

            que le compte de l’année écoulée, clos et apuré par délibération du 30 mars

            dernier présente un déficit de 33 francs

-----------------------------------------------------------

(1) Les personnes citées ici sont :

                  - BEGON Pierre nait le 2 4 1789 et meurt célibataire le 30 11 1850. Il est cultivateur à Goëlle. Il a 56 ans lors de l’écriture de ce document ;

                  - BLATEYRON Guillaume nait le 5 11 1818, épouse HUGUET Anne le 18 5 1847 et meurt le 9 9 1897. Il est cultivateur. Il a 27 ans en 1845;

                  - GRAS Jean nait certainement le 20 floréal an 10, épouse FAURE Antoinette en 1831 et meurt le 26 12 1866. Il est charron et aubergiste. Il a 43 ans en 1845;

                  - REIGNAT Antoine : au recensement de 1836 il y a pas moins de 7 homonymes à Moissat-Bas et 3 à Moissat-Haut, soit 10 au total dont 8 adultes ! Autant chercher une aiguille dans une botte de foin ;

                  - DUCHERET Claude : ??

                  - LAGERE Etienne est sans doute né le 26 germinal an 5 et mort célibataire le 19 3 1848. Il a 48 ans en 1845 ;

                  - CAMPAGNE Pierre nait vers 1787 hors de Moissat. Son épouse est ACHARD Delphine. Il meurt le 6 1 1867. Il est capitaine et maire en exercice (son mandat courut de 1839 à 1846). Il a  58 ans au moment des faits ;

                  - DUCROIX : ??

(2) Dimanche de Quasimodo : dimanche qui suit Pâques :

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE-11-

            Que le budget de l’année courante prévoit un équilibre entre les recettes

et les dépenses et indique les ressources de l’Eglise comme suit :

1° produit des bancs et des chaises de l’église 65F

2° apport de St Eutrope 76 F

3° produit des noyers de l’église 15 F

4° rente d’une vigne à Courcourt 6 F.

            Les dépenses comme ci-après : pour le pain et le vin de l’autel 16 F

pour le blanchissage ou raccommodage du linge de l’église……….

pour la concession quand le curé fait de la cire à l’église ……….

pour le s……… 28 F, pour les frais de bure,

les balais, charbon, registres, honoraire du prédicateur 20…..…

achat de cire, encens, bougie 20 F, réparations local

du presbytère, ou pour l’entretien des ornements 30 F

            Les autres droits prévus par les lois et règlements sur la matière, savoir : droit de

linceul, de sonnerie, ne seront pas perçus par la fabrique

Le conseil sur notre observation, qu’il ne pouvait s…….

manque à son devoir, néglige les droits et les intérêts de

l’église, a arrêté avec notre autorisation, qu’il serait ex……

pour chaque enterrement, à la 1ère règle, une

somme fixe de 3 f et pour la 2ème, 2 f en représenta….

de ces divers droits.

            4°. Qu’il y a une armoire ou coffre à trois clefs, destiné à recevoir, avec le dépôt

des titres et papiers de la Fabrique, les diverses recettes et revenus de l’Eglise, le-

quel a été ouvert en notre présence, et nous y avons fait les vérifications ci-après :

            Les titres sont au nombre de 0

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

PAGE -12-

Les fonds en caisse s’élèvent à la somme de 0

            M. le Trésorier nous ayant communiqué des recettes et des dépenses jus-

qu’à ce jour, nous avons reconnu qu’il y avait accord entre les écritures et les

fonds en caisse.

  §9

observations générales.

La confrérie du Saint Sépulcre est établie dans l’église

du Bas-Moissat. On y compte un assez grand nombre de

confrères, m. le curé se loue des fruits de salut qu’elle produit.

Le chemin de la croix se fait publiquement et les fidèles

le pratiquent fréquemment en particulier.

La lampe est continuellement allumée devant le St

Sacrement, sauf les années où la noyerie (noyeraie) de la fabrique

rapporte peu de noix. (1)  Nous autorisons m. le curé à ne

l’allumer que les dimanches et fêtes.

Les registres des actes de baptême, mariage et sépulture sont

régulièrement tenus en double partie.

La collection des mandements, lettres et ordonnances épiscopales

est complète depuis l’avènement de m. bagot.

Reliquaire (2)

Un reliquaire en forme de visoire ( ?) en cuivre argenté surmonté

d’une petite croix et reposant sur un pied ovale de la hauteur

en tout de 32 cm sur une largeur de 12 cm et …..

mm, renfermant deux paquets de reliques dans du

galon doré mi-fin, sur lesquelles reliques sont écrites les inscriptions

ci-après : Reliques de St Louis roi de France. Des habits et

de la burre de St François Régis, sont authentiques, m le curé

nous ayant dit que l’usage de la paroisse était de les porter en

procession à la St Pierre, et ces reliques en possession, nous avons

ajouté une parcelle de Ste concorde que nous avons

extrait de lieux authentiques et que nous avons

plié dans du papier, avec son inscription, que nous

avons scellée du sceau épiscopal, au moyen de

quoi nous avons autorisé l’exposition du reliquaire

et des reliques à la vénération des fidèles.

                                                Gannat

 

(1) : Avant l’électricité l’huile de noix servait à s’éclairer à Moissat. On en a la preuve ici ;

(2) : Le reliquaire dont il est question est exactement celui que nous avons vu avec Mme Labeille. Il a été photographié pas Guy Moignard.

Malheureusement la châsse de St Lomer n’est pas mentionnée. Etait-elle à l’église à ce moment là ? On peut en douter.  



17/05/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres