Nature et Patrimoine de Moissat

Le Fort de Moissat Haut

 CHATEAU FORT ET FORTS

 

Couronnant le monticule qui porte le bourg de Moissat-Haut, le château occupait le quartier appelé actuellement le Grand Fort et le Petit Fort.

Selon M. Ambroise Tardieu, sa construction remonterait au Xème siècle, et l'historiographe de l'Auvergne doit avoir raison. La fin du Xème siècle fut en effet l'époque où la féodalité qui avait pris naissance au IXème siècle, sous Charles-le-Chauve, commença à prendre sur le territoire tout entier une extension qui ne fit que progresser. Les petits seigneurs eux-mêmes cherchèrent à se rendrent indépendants des grands vassaux de la couronne. De là cette multitude de castels fortifiés, élevés surtout dans les lieux de difficile accès et dont les ruines attirent encore l'attention.

Il est donc permis de supposer que Robert et son frère Pierre, possesseurs de la terre de Moissat, dont ils portaient le nom, entrèrent dans le mouvement et furent les constructeurs du château (964).

Les vestiges qui en subsistent permettent une reconstitution relativement fidèle de son ensemble.On suit d'abord facilement la ligne de son enceinte qui figurait un quadrilatère à peu près rectangulaire d'environ cent mètres de longueur sur une quarantaine de largeur. Celle-ci étaient flanquée de plusieurs tours dont la tour de l'évêque a été démolie lors de la construction du presbytère actuel ; pas entièrement toutefois puisque sa partie souterraine intacte sert de fondement au belvédère de la maison de M. Pierre Reignat et que un pan de mur important a été utilisé dans l'aménagement intérieur de cet immeuble et aussi du presbytère.

La porte principale du château regardant le nord s'ouvrait sur la ruelle qui donne accès au petit fort et le logis seigneurial se trouvait vraisemblablement sur l'emplacement de la maison de M. Joseph Déplat et des constructions qui la joignent.

Au centre se dressait le donjon, puissante tour carrée, dont la base encore existante et haute d'une dizaine de mètres sert de cuvages et de caves à ses deux propriétaires, M. François Escuit et M. Jean Lageyre.

Sur le côté nord du donjon était la chapelle dédiée à saint Jean-Baptiste et qui, d'abord agrandie, puis complètement transformée, est devenue l'église paroissiale de Moissat-Haut.

Article extrait d'une publication parue dans le messager paroissial (1930)

__________________________________________________________

 

 

Petit extrait de la chartre de franchise de Moissat (1406) à propos du fort**

La fréquentation du fort par les femmes se fait à leurs risque et péril: "Sy quelque femme vient dans le fort et sy quelcung la cognaist charitablement (sic lire charnellement) celui ci n'est pas tenu à amende. Par contre elles garantissent à leurs époux quelques priviléges: "qui a sa femme acouchée n'est tenu d'aller aux maneuvres, ny garde, sy ne luy plaist"

    **Christine Charbonnel Etude sur les forts villageois en Auvergne

    En italique : G Fournier  les villages fortifiés et leur évolution

_____________________________________________________________

 

cadastre b_r.jpg

Emplacement du grand fort (au sud) et du petit fort (au nord) séparés par l'église

 

 

vue aérienne fort Moissat haut_r1.jpg

Vue aérienne des forts

 

 

 

big_photo_684915_9866887_2012040415092155[1].jpg

Le fort coté ouest. Au premier plan Bellevue

 

big_photo_684915_10283137_201208182404546[1].jpg

L'entrée du grand fort. Le bâtiment carré (à gauche) est la base de l'ancien donjon

 

big_photo_684915_10283104_201208181312606[1].jpg

L'intérieur du grand Fort

 

Fort de Moissat Haut- la base du donjon 002_r.jpg

La base du donjon

 

 

Fort de Moissat Haut 029_r.jpg

Détail du donjon: fenêtre à traverse coté Est  

 

 

 

Fort de Moissat Haut 003_r.jpg

Détail du donjon: Les ouvertures jumelles coté Ouest

 

 



07/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 93 autres membres